« Quoi, elle mange encore ? » et compagnie ou quand tout le monde y va de son avis…

Coucou !

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle série d’articles dédiés à ma nouvelle passion : ma vie de maman 🙂 Sans doute parce qu’au fond j’aime quand même parler de moi mais surtout parce que pendant ma grossesse et aujourd’hui encore, lire les témoignages de jeunes mamans m’a beaucoup aidé à prendre confiance en moi. Je tiens à préciser qu’ici je ne donnerai de leçon à personne car chaque parent est juge de faire ce qui lui parait le mieux pour son enfant. Il ne s’agit que de ma toute jeune expérience de maman.

Pour démarrer, j’aimerais te parler des (trop) nombreuses réflexions que de (trop) nombreuses personnes se permettent de faire depuis que Roxane est née. En soi cet article ne t’apportera pas grand-chose mais il me permettra de vider un peu mon sac 🙂 Certains thèmes abordés ici feront l’objet d’articles spécifiques dès que j’aurais le temps de les écrire^^ En tout cas, je remercie mes parents car pour le coup, je crois que ce sont les seuls à ne pas faire de jugement. Ils ne sont pas forcément favorables à certaines de nos pratiques mais ils les acceptent. Merci ! Car ces réflexions m’ont fait douter de moi. Suis-je une bonne maman ? Les premières semaines, je culpabilisais et me justifiais de faire des câlins à ma fille… A ces gens-là, j’ai envie de leur répondre avec ce joli texte qui a fait le buzz sur internet : ici.

Allez zou, c’est parti pour le défouloir !

LE SOMMEIL

body-bebe-dormir-cest-pour-les-faibles

« Il faut la laisser pleurer » : il fut un temps où l’on disait qu’un bébé devait pleurer « pour faire ses poumons ». Messieurs dames, j’ai l’honneur de vous annoncer que ce temps est révolu et que c’est n’importe quoi. Au contraire. Un bébé, au début de sa vie, n’a que les pleurs pour s’exprimer. Un bébé qui pleure, c’est un bébé qui communique et qui a quelque chose à dire. Faim, couche, froid, chaud, sommeil… Les raisons sont nombreuses. Si l’on ne répond pas rapidement à la sollicitation du bébé, celui-ci va finir par penser qu’il ne peut pas compter sur les adultes qui sont censés s’occuper de lui.

Je crois que c’est ce qu’on a surtout entendu concernant le sommeil, de la part de ceux qui prônent la fameuse méthode du 5-10-15. L’idée c’est de coucher le bébé, de le laisser pleurer 5 minutes. S’il pleure encore, aller le voir et le rassurer sans le prendre dans les bras puis de quitter la pièce et le laisser pleurer 10 minutes. Et on recommence  jusqu’à ce que le bébé s’endorme, en ajoutant 5 minutes à chaque fois. Miracle, au bout de trois nuits, le bébé s’endort seul. Bah oui, le bébé se dit qu’il a beau appeler ses parents, ils ne viennent pas alors à quoi bon les appeler ? Après si tu es adepte de cette méthode, pas de souci, je ne te juge pas. Chacun fais comme il l’entend (et pour le coup des pleurs de bébé, ça s’entend bien^^).

Roxane a trois mois et on ne l’a jamais laissé pleurer. Pleurnicher, râler, oui mais pleurer, non. Sauf quand elle faisait ses fameux pleurs du soirs, moment où les bébés ont besoin de décharger toute l’énergie accumulée dans la journée. Dans ces moments-là, on la berçait en lui disant que nous étions avec elle et qu’elle avait le droit de pleurer et d’évacuer ce trop-plein. La période a été un peu difficile mais du jour au lendemain (ou du soir au lendemain plutôt), c’était fini et désormais, c’est miss Sourire le soir venu. Elle râle encore un peu mais de fatigue, normal quoi.

Je ne sais pas si cela vient de là mais Roxane ne pleure plus (elle ne dort pas seule, c’est notre bête noire mais elle ne pleure pas). Elle s’exprime différemment pour nous dire qu’elle a faim, envie d’un câlin, besoin de dormir, envie de jouer… Lorsqu’elle pleure, c’est qu’il y a vraiment quelque chose qui ne va pas ou qu’elle est extrêmement fatiguée (… ou quand elle voit le médecin depuis ses premiers vaccins^^). Alors oui, on ne saura pas si elle aurait eu le même comportement si on l’avait laissé pleurer mais on est très heureux de ne l’avoir jamais laissé pleurer pour le moment. Quand viendra le temps des caprices, ça sera autre chose ^^

« Quoi, elle dort avec vous ? » : je ne sais plus qui avait dit ça, « avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants » mais comme je le comprends. Avant la naissance de Roxane, nous avions toujours dit qu’elle dormirait dans sa chambre, dès le retour de la maternité. On a appliqué cela pendant six semaines, à coups de grosses crises de larmes. Elle tétait, s’endormait et dès qu’on la posait dans son lit, des pleurs. On la reprenait dans les bras, elle retombait dans les bras de Morphée. On la remettait dans son lit, pleurs. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’elle tombe d’épuisement vers minuit. Bien entendu, après elle avait faim, je me levais et le manège recommençait. La journée, elle ne me lâchait pas. Je l’appelle mon petit koala d’ailleurs. Elle ne dormait que sur moi ou dans l’écharpe (ce qui n’a pas changé mais il y a du mieux de jour en jour) et quand elle était réveillée, il fallait les bras. Et un soir, épuisés, avec mon mari on s’est dit qu’on allait la poser au milieu de nous dans notre lit. Elle pleurerait mais au moins on se reposerait un peu. On pose Roxane et là, elle ne se réveille pas. On se dit bingo, elle dort profondément. On la repose donc dans son lit… et pleurs. On la remet sur le nôtre : elle s’arrête et se rendort aussitôt. Et le lendemain, certes des siestes avec moi mais durant ses moments d’éveil, elle restait tranquille dans le transat ou sur son tapis de jeux. Il fallait l’admettre : Roxane a encore besoin de nous pour être apaisée. Rien de plus normal vu son âge ! Alors certes, nous sommes peu être trop fusionnelles pour l’instant mais on va à notre rythme pour couper le cordon. Et ça a l’air de nous réussir pour l’instant. Variante : « A force de l’avoir dans les bras ou dans l’écharpe de portage, elle ne va jamais se détacher de toi »

Je ne sais pas jusqu’à quand on dormira ensemble mais pour l’instant, cela nous convient, à tous les trois (ou quatre, n’oublions pas Bouloche^^) et c’est très confortable pour allaiter la nuit. Je te ferais un article spécifique sur le cododo, ses avantages et inconvénients et les mesures de précautions à prendre.

« Elle ne fait pas encore ses nuits ? » : premièrement, le lait maternel se digère beaucoup plus vite que le lait artificiel donc oui, mon petit ogre a faim beaucoup plus rapidement. Et puis à trois mois, c’est juste normal. Certains médecins expliquent que les nuits sont vraiment acquises que vers l’âge de deux ans. Alors mon petit bouchon, oui on a du sommeil à rattraper, beaucoup, mais je suis déjà bien contente quand tu dors de 21h30 à 1h !

L’ALLAITEMENT

conseils-allaitement

Je te ferai un article spécifique sur l’allaitement, pour partager avec toi les petits trucs que j’étais bien contente de connaître avant de démarrer cette belle aventure. Mais je crois que ce sont les réflexions sur ce sujet qui me farcissent le plus les noix.

« Tu as encore du lait ? » : la quantité que je produis semble être une obsession pour certains. L’allaitement, c’est juste physiologique. Plus ton bébé demande, plus tu produits. Une petite baisse de régime ? Un petit coup de levure de bière ou de bière sans alcool et c’est reparti. Et quand on voit ma fille, je pense qu’il n’y a pas à douter sur mes capacités à lui offrir un lait bien nourrissant.

« Mais elle pleure pas, pourquoi tu lui donnes le sein ? » : tu préfères attendre d’avoir grave la dalle pour manger – et donc te jeter sur la nourriture donc manger vite donc avoir mal au ventre ou tu préfères te mettre à table quand la faim commence à pointer le bout de son nez et manger à ton rythme, calmement ? Bah voilà, tu as la réponse. Si j’attends trop, Roxane mange comme un goret et régurgite à coup sûr. Autant faire des repas sereins non ? Certes j’adore The Walking Dead mais si je peux éviter d’avoir un bébé qui me dévore tel un mordeur, ça me va aussi ^^

« Ah bah elle mange bien à la cantine » / « Mais tu lui donnes encore à manger ? » / « Mais elle mange encore toutes les deux heures ? » / « Tu l’as fait tenir au moins trois heures maintenant ? » : sans commentaire, je ne réponds même plus. Mais l’allaitement maternel, c’est à la demande. Et Roxane a bien compris le concept de l’open bar. Et surtout, on ne tète pas que pour manger mais aussi pour boire, faire un câlin, se rassurer…

« Mais tu ne donnes pas encore le biberon ? / Tu ne veux pas donner le biberon ? » : on donne parfois la sucette à Roxane et derrière, c’est compliqué pour qu’elle tète correctement. Alors je ne risque pas de lui donner le biberon, la confusion sein / tétine serait trop grande et Roxane pourrait par la suite refuser le sein (comme le biberon coule tout seul, c’est plus simple). Je sais que je tirerais mon lait un temps si la situation arrivait mais j’arrêterais vite et compromettrait mes rêves d’allaitement long, avec un sevrage le plus  naturel possible. Nous allons essayer très prochainement d’autres contenants, verdict prochainement !

« Faudrait acheter une boite de lait artificiel au cas où » : eh bien non. C’est le meilleur moyen pour craquer un soir et donner un lait indigeste à notre fille, histoire de dormir plus…

 

Je m’arrête là mais j’ai d’autres remarques en stock. On m’a même demandé si je mettais bien une gigoteuse à ma fille car il fait froid la nuit et si je la lave bien entre tous les plis… Alors non, j’aime qu’elle crève de froid et qu’elle pue 😉 T’en veux encore ? Tu peux retrouver sur le blog de ma copine Galou deux articles sur le même sujet, traité avec beaucoup d’humour : ici et ici.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “« Quoi, elle mange encore ? » et compagnie ou quand tout le monde y va de son avis…

  1. T’as bien raison ! Chacun voit bébé à sa porte ! Perso, j’ai doucement rigolé quand une assistante maternelle retraitée est venue bien gentiment me conseiller de ne pas trop porter mon fils alors que je faisais mes courses avec Elephapotame dans l’écharpe (un pur bonheur au passage : il fait sa sieste peinard pendant que j’ai les mains l’esprit et le caddie libres pour faire les achats. Je ne comprends pas ces mamans qui le font avec bébé dans le siege auto…). 1/ de quoi je me mêle ? 2/ mon fils est parfaitement équilibré et capable d’aller voir ailleurs s’il le faut. C’est parce qu’il sait que je viens quand il a besoin, qu’on lui offre une présence rassurante, qu’il est bien !
    Le cododo > Elephapotame a 5 mois passé, il dort encore dans notre chambre, dans son joli cododo (Pokemon l’a rallongé exprès). C’est pratique, les nuits sont sereines (même là qu’il commence les dents : s’il lui arrive de pleurer un peu pendant la nuit, je n’ai qu’à tendre la main pour le rassurer, et il se rendort sans autre forme de procès). Et au réveil, après le premier biberon, si on peut, on se remet au lit tout les deux avec une tétée calin… Angoissée de la mort subite du nourrisson, j’aimerais le garder avec nous jusqu’à son premier anniversaire. Après… On verra…
    Le 5-10-15 > faut s’arrêter à 15 ! Calin et puis on verra plus tard ! Y’a pas de 20, 25, 30 etc… (De toute facon, tenir jusqu’à 15, c’est déja un crève-coeur… ) Voire, quand on connait vraiment son bébé, avant 10, on sait déja si les pleurs sont parce qu’il ne veut pas dormir ou si vraiment ca va pas. On n’est pas vraiment dans la même configuration cela dit : je n’avais pas le choix que de reprendre le travail, donc on a été un peu contraint de le sevrer de la sieste dans les bras ou dans l’écharpe 😦 et on est passés par cette méthode pour lui apprendre à faire la sieste seul. Ca a été dur, parce que Monsieur est un grand dynamique et ne voulait pas être dans le noir où on ne voit rien, mais aujourd’hui ca roule. Et il nous accueille avec un grand sourire au réveil. Mais sorti de cet apprentissage, on ne l’a jamais laissé pleuré non plus, et il n’est pas glue du tout.
    « on a des principes puis on devient parent » > 100 % d’accord : avant, il n’était pas question pour moi d’être maman au foyer. Aujourd’hui, je regrette de n’avoir pas pu faire ce choix… avant, il n’était pas question non plus qu’il dorme dans notre chambre. Après la premiere nuit à la maternité, on s’est démené pour trouver une solution pour qu’il dorme avec nous. Et pour ca, je n’ai aucun regret !
    L’allaitement > si d’aventure tu ne devais pas avoir d’autre choix que de passer au biberon et que tu as peur qu’il ne reprenne pas le sein, je te conseille le Medela Calma qui est vraiment étudié pour reproduire la succion (en pharmacie). Le lait ne coule pas seul (quand la tétine est bien montée), bébé tete à son rythme et de la même facon que sur le sein. Franchement, c’est assez cool. Et Elephapotame continue à prendre le sein pour nos têtées calin malgré ma lactation difficile. Il lui a fallu 20 min pour comprendre ce qu’on lui voulait avec ce truc, mais ca a roulé sans probleme ensuite (sachant qu’il rejette totalement la sucette à côté de ca).

    J'aime

    • Merci pour ce commentaire 🙂
      Ca a dû te fendre le coeur pour les siestes 😦
      J’ai lu des témoignages pour ce biberon Medela, avec des bébés qui refusaient le sein ensuite 😦 On a tenté la tasse à bec ce matin. Elle a compris qu’il y avait du lait mais n’a pas réussi à aspirer. Normal pour le premier coup. On retentera !

      J'aime

      • Oui, un vrai crève-coeur 😦 jusqu’au jour où on a trouvé le bouton : il avait pleuré, je suis allée le chercher lui faire un calin, mais au lieu de sortir de la chambre, je l’ai bercé et chanté en boucle une chanson (il a un goût inusité pour « J’ai Encore Rêvé d’Elle ») jusqu’à ce qu’il se calme puis se détende. Il était presque endormi quand je l’ai mis au lit. De là, il a compris que quand on le couche dans la journée, c’est pour dormir, et ca va nettement mieux. Même s’il est encore coquin parfois ! (trop éveillé, ce bébé ^_^ ) Son nouveau truc, c’est que je reste à côté de lui jusqu’à ce qu’il soit presque endormi ^_^

        Ah mince pour le Medela oO j’avoue, j’ai pas trop cherché. La pédiatre qu’on a vu pour l’allaitement nous l’a conseillé, et comme ca a marché directement, on n’a pas été plus loin. Je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir des ratés (comme tout, tu me diras).
        Héhé 🙂 le verre à bec, on l’utilise pour l’eau. C’est rigolo, il fait la grimace dès qu’il a une gorgée d’eau, parce que ca n’a pas de goût ^_^ mais il a compris que ca désaltérait, donc maintenant, quand il a soif, il boit (quand on lui propose, il est encore trop petit pour prendre lui-même. Du coup, faut qu’on y pense aussi).
        Quoi qu’il en soit, si tu n’as pas d’impératif nounou ou autre, que tu veux, qu’elle veut (c’est la fille de ma collègue qui a décidé à 13 mois qu’elle ne voulait plus prendre le sein…), garde le sein. Outre le côté naturel-santé indiscutable, c’est carrément plus pratique ! Devoir calculer le temps que tu sortes (amis, famille, courses), savoir si oui ou non faut que t’emmènes le biberon, quelle quantité de lait, le chauffe-biberon selon le cas… C’est relou ! Donc surtout, profite !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s