Pop-corn party #15 : Seul sur Mars

Salut !

On retourne au cinéma aujourd’hui avec Seul sur Mars, le dernier film de Ridley Scott… et on n’y retournera pas. Voici comment j’ai perdu 2h24 de ma vie.

De quoi ça parle (résumé Allociné) ?

« Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies. »

Et on en pense quoi ?

Pendant la séance, j’ai regardé l’heure (chose que je ne fais jamais au cinéma). Et là, je me rends compte qu’il reste encore plus d’une heure de film. Et on a franchement hésité à sortir de la salle ou finir la séance. La bande-annonce nous avait pourtant bien plu. Ils auraient dû préciser à la fin : « si vous avez visionné cette bande-annonce, ce n’est plus la peine d’aller voir le film. Tout est là. » Puis comme d’hab : ce sont les Américains les plus forts et tout le monde est vivant à la fin. Ouais, même pas un petit mort dans l’espace (les gars passent quasiment deux ans dans une navette mais ils sont en pleine forme). Matt Damon quant à lui il réussit à cultiver des pommes de terre sur Mars alors que sur Terre, je galère à avoir trois petits poivrons dans mon potager. Et le crado, quand il réussit à repartir de Mars, il laisse un bordel pas possible. Déjà que nous sommes de gros porcs sur Terre, ce n’est peut-être pas la peine de faire la même chose sur les autres planètes ? Je n’y connais rien en aérospatial mais je me dis que si le casque de ta combinaison se fend (et que ton oxygène s’échappe du coup), de simples bouts de gros scotch ne sont pas suffisants pour le réparer. Et boucher avec une simple bâche en plastique et du scotch une ouverture de la base dans laquelle Matt Damon vit, je me dis que ce n’est pas très réaliste. Bref, si tu te demandes si tu vas aller le voir, n’y va pas. Même si la BO est pas mal, ça ne vaut pas le coup. Puis Matt Damon dans un film qui se passe dans l’espace, ce n’est jamais bon (cf. Elysium, une autre daube).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s