Au fil des pages #6 : Contes d’Andersen

Il n’y a pas d’âge pour lire des contes. La preuve avec La Petite sirène et autres contes d’Andersen, un recueil de dix contes que j’ai dévoré. J’espère te donner envie de (re)découvrir tous ces classiques… et leurs histoires originales !

L’histoire :

9782013224802Je ne vais pas vous résumer les dix contes, surtout que j’aimerai que vous découvriez par vous-mêmes les « vraies » versions (je mets « vraies » entre guillemets car je ne sais pas qui a la paternité de ces histoires). Juste quelques mots sur chacun de ces contes :

  • La Petite sirène est loin d’être aussi édulcoré que la version Disney,
  • Dans Le Vilain petit canard, on se rappelle qu’il ne faut pas se fier aux apparences,
  • Je ne connaissais pas du tout Les habits neufs de l’empereur, qui montre à quel point les gens peuvent être bêtes pour pouvoir plaire à leur supérieur,
  • La Petite fille aux allumettes est l’un des contes les plus tristes que je n’ai jamais lus,
  • L’Inébranlable petit soldat d’étain ne m’a absolument pas marquée, cela fait déjà quelques semaines que j’ai lu le livre et je n’en ai aucun souvenir,
  • Petite, j’adorai le dessin animé Poucelina (et ses superbes chansons), je ne connaissais pas du tout le conte original, Poucette. Le dessin animé lui est très fidèle, un plaisir à lire,
  • La Princesse au petit pois est un classique que je ne me lasse de lire,
  • La Bergère et le ramoneur, une histoire que je connaissais aussi à travers l’un des plus beaux dessins animés du monde, Le Roi et l’oiseau (idem, une bande originale génialissime),
  • La Reine des Neiges est une belle pourriture, désolée pour les fans d’Elsa;-),
  • Les Cygnes sauvages est aussi un très joli conte, mettant en scène l’amour entre frères et sœur.

Ce que j’en ai pensé :

Je ne peux que vous recommander de lire ce conte mais aussi ceux de Perrault, des frères Grimm, des cultures étrangères… Certains sont certes trop moralisateurs (il faut repenser à l’époque à laquelle ils ont été écrits) mais ils sont le berceau de notre imaginaire d’enfant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s