Au fil des pages #4 : Pétronille et La Nostalgie heureuse (Amélie Nothomb)

Coucou !

Cela fait longtemps que je ne t’ai pas fait d’article sur mes lectures. Et pourtant, même si j’ai un peu réduit ma consommation littéraire, j’ai pas mal de coups de cœurs à partager avec toi. Aujourd’hui, parlons d’Amélie Nothomb, avec ses livres Pétronille et La Nostalgie heureuse. Même si certains de ses derniers romans m’ont moins plu que ses premiers ouvrages, je reste une grande admiratrice de cette auteur. J’adore sa prose et son côté complètement barré. J’ai eu la chance de la rencontrer lors d’une séance de dédicace lors des Cafés littéraires de Montélimar (26). Quelques secondes seulement mais dont je me souviendrai toujours.

Petite note à Amélie Nothomb, si jamais vous passiez par ici : comme à chaque fois, dès que j’admire quelqu’un, je ne trouve plus les mots. Dans ma tête, je vous avais écrit une très grande lettre, tellement bien écrite (en toute objectivité). Et une fois sur mon blog, à vouloir écrire quelques mots sur mes dernières lectures, je me retrouve avec un style plat et tellement peu représentatif de ce que je pense réellement. Alors ne m’en voulez pas 😉

Pétronille, Albin Michel, 2014

9782226258311mL’histoire :

Amélie Nothomb est une grande amatrice de champagne (et je peux la comprendre:-)). L’ivresse solitaire c’est bien mais le plaisir à deux c’est mieux. Amélie Nothomb recherche alors une compagne de boisson, avec qui partager son amour du champagne. C’est alors qu’elle rencontre Pétronille Fanto, jeune écrivaine, lors d’une séance de dédicace dans une librairie, après avoir entretenu avec elle une correspondance épistolaire. Amélie a trouvé sa compagne de jeu et l’aventure commence.

Ce que j’en ai pensé :

Eh bien je ne sais pas ce que j’en ai pensé. J’ai à la fois beaucoup aimé, comme chacun de ses ouvrages. En effet, j’aime le style d’Amélie Nothomb qui, contrairement à ce que beaucoup disent, est loin d’être de la littérature facile. L’auteur belge a beau publier un livre par an, il y a toujours une recherche dans son vocabulaire, dans ses tournures de phrase, dans le rythme du livre. Par contre, j’ai moins aimé l’histoire. J’ai détesté le personnage de Pétronille (qui serait dans la réalité l’écrivain Stéphanie Hochet). Son mauvais caractère, ses caprices et son côté « je m’en foutiste » m’ont déplu. Il y a peut-être une part de jalousie : quelle chance d’avoir Amélie Nothomb comme « marraine » ! A côté de ça, j’ai quand même retrouvé le grain de folie que l’on trouve dans chacun des romans d’Amélie Nothomb. Je ne sais à quel point l’histoire est romancée, mais sa rencontre avec Vivienne Westwood à Londres, ses coupes de champagne bues à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, m’ont envoutée au point de lire le livre quasiment d’une traite.

La Nostalgie heureuse, Albin Michel, 2013

71Eox0OWZtLL’histoire :

Voilà 16 ans qu’Amélie n’a pas remis les pieds au Japon, son pays natal. Un Japon qu’elle a déjà mis en scène dans plusieurs romans (Stupeurs et tremblements, Métaphysique des tubes, Ni d’Eve ni d’Adam). Un Japon adoré, fantasmé, réinventé. C’est à l’occasion d’un reportage pour la télévision que l’auteur va y retourner et faire une sorte de parcours initiatique sur les traces de son enfance.

Ce que j’en ai pensé :

Voilà un Amélie Nothomb comme je les aime ! Dès les premières pages, le titre du roman prend tout son sens. Je n’ai jamais mis les pieds au Japon, je n’ai jamais fait partie de la vie d’Amélie Nothomb, et pourtant, l’auteur a su partager à travers ses mots toute l’émotion qui l’a envahie lors de ce voyage. Je trouve qu’il y a toujours une bonne part d’humour dans ses romans ; ici, à part l’épisode avec sa traductrice japonaise, j’ai au contraire trouvé un ton plus grave. Je crois que La Nostagie heureuse est l’un des romans d’Amélie Nothomb que j’ai préféré. Peut-être parce qu’elle se livre entièrement, qu’elle ne se cache pas derrière une histoire romancée… Bref, je vous conseille vivement ce livre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s